Publications
Communiqués
REPRÉSENTER
MOBILISER
SOUTENIR

Futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges : Le site choisi par le gouvernement occasionnera la perte des terres agricoles, une ressource rare et non renouvelable!

Quelques mois seulement après le lancement en grande pompe de la Politique bioalimentaire 2018-2025, Alimenter notre monde, le gouvernement Couillard se prépare à détruire près de 25 hectares des plus belles terres agricoles du Québec pour la construction du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges, et ce, malgré l’avis contraire de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ).

« Le choix du Conseil des ministres est un non-sens : pourquoi éliminer notre patrimoine agricole alors que d’autres options sont possibles? L’adoption d’une politique bioalimentaire vient avec des responsabilités. Si l’on veut manger des aliments sains, produits au Québec, il faut protéger nos terres agricoles de qualité », dénonce Christian St-Jacques, président de  l’UPA Montérégie.

Conséquences désastreuses bien au-delà de l’agriculture
Malheureusement, les conséquences d’une telle décision vont bien au-delà des pertes de terres cultivables.  L’agriculture est un moteur économique pour la MRC Vaudreuil-Soulanges. Près de 450 entreprises agricoles génèrent annuellement des revenus de plus de  125 millions de dollars. À moyen terme, la construction d’un hôpital sur le site convoité menace l’agriculture de toute la région.

Voici quelques-unes des conséquences du projet identifiées dans l’avis de la CPTAQ déposé au gouvernement : 

  • perte d’une ressource rare et non renouvelable et des sols d’une qualité supérieure;
  • création d’une brèche importante dans un milieu agricole actif et homogène;
  • intensification de la spéculation;
  • effet d’entraînement pour des usages non agricoles;
  • augmentation du prix des terres environnantes;
  • difficultés d’acquisition de terres à des fins agricoles tant pour la relève agricole que pour la consolidation ou l’expansion d’entreprises agricoles existantes.


« Personne ne remet en question la pertinence de construire un hôpital pour desservir la population de ce territoire. Par contre, je doute de l’acceptabilité sociale du projet actuel en raison de l’emplacement choisi et de la superficie exigée. La population est vieillissante et veut habiter à proximité d’un centre hospitalier. Pourquoi ne pas adopter dès le départ une vision de développement durable? Le gouvernement pourrait choisir de construire en secteur urbanisé et d’investir en transport collectif afin de préserver les terres agricoles qui servent à produire des aliments de qualité supérieure pour alimenter la population », suggère Christian St-Jacques.

Avis complet de la CPTAQ
Pour consulter l’avis complet émis par la CPTAQ dans le cadre du projet de construction du Centre hospitalier de Vaudreuil-Soulanges à la suite de la demande du MSSS. Inscrire le numéro de dossier 386354 dans la barre de recherche : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/decisions_recherche/app/


Pièces jointes

Communiqué