Publications
Communiqués
REPRÉSENTER
MOBILISER
SOUTENIR

Le bonheur est-il dans le pré ?

Le bonheur est-il dans le pré? C’est ce que tente de déterminer Éloïse Gagné, étudiante en cinquième secondaire de l’école Jacques-Rousseau qui réalise une vaste enquête sur le bonheur. Pour le savoir, elle a rencontré Ginette Blondin, productrice de grains de Verchères et présidente du Syndicat de l’UPA Marguerite-d’Youville /Longueuil dans un contexte scolaire.

« Je suis une productrice agricole passionnée depuis plusieurs années. L’agriculture est pour moi une source de bonheur à plusieurs égards, mais la satisfaction de participer à nourrir la population est certes un élément important. J’ai été très heureuse de rencontrer Éloïse et agréablement surprise par sa démarche qui témoigne d’une grande maturité, » a mentionné Ginette Blondin.

L’étudiante est inscrite au programme d’éducation internationale (PEI) offert à son école. Les travaux amorcés visent à consolider ses apprentissages afin de remplir une exigence académique de fins d’études.

« Pour moi, qui habite en ville, la vie agricole est fort intrigante. Vivre en harmonie avec les saisons, être près de la terre et travailler dehors sont pour moi une somme d’éléments pouvant constituer une source de bonheur. Je remercie Ginette pour son accueil. J’ai prévu réaliser plusieurs entrevues avec des gens de différents milieux, pas seulement agricoles, afin d’obtenir un échantillonnage varié qui servira à produire un reportage vidéo, » précise Éloïse Gagné.

Les projets initiés par les élèves du PEI de l’école Jacques-Rousseau seront diffusés dans les prochains mois. L’apprentissage dans le cadre de projets pédagogiques de toutes sortes est offert pour élargir la culture et les compétences d’élève et de citoyen.

La Fédération de l’UPA de la Montérégie
Rappelons que la Fédération de l’UPA de la Montérégie compte 42 administrateurs et regroupe  15 syndicats locaux et 25 syndicats spécialisés. Les 6 880 fermes de sa région génèrent à elles seules 30 % du produit intérieur brut agricole québécois et 25 % des emplois agricoles au Québec. Par son leadership, la fédération contribue activement à la pérennité de l’agriculture et à la prospérité de tous les producteurs et productrices agricoles de son territoire dans un contexte de développement durable. Le développement de partenariat est un outil privilégié pour contribuer à l’essor économique et social des communautés. Ensemble, nous avons LE POUVOIR DE NOURRIR LE POUVOIR DE GRANDIR et le pouvoir de vivre de l’agriculture en MONTÉRÉGIE.


Pièces jointes

Communiqué