Publications
Communiqués
REPRÉSENTER
MOBILISER
SOUTENIR

TAXES FONCIÈRES AGRICOLES : blocage des sentiers de motoneiges et de quads en Montérégie

En raison de l’inaction du gouvernement québécois dans le dossier de la réforme du Programme de crédit de taxes foncières agricoles (PCTFA), une cinquantaine d’agriculteurs de la Montérégie bloqueront l’accès à leurs terres dès le 6 février prochain. « Ce n’est pas de gaieté de cœur  que nos producteurs en viennent à interdire l’accès à leurs terres, a mentionné Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie. Nos entreprises agricoles doivent dorénavant absorber des hausses vertigineuses d’au moins 38 % de taxes avec cette nouvelle réforme. Il n’y a pas d’entreprises québécoises qui subissent des augmentations aussi élevées. »

On peut dorénavant affirmer que les changements du PTCFA entraînent une augmentation moyenne de 38 % du fardeau fiscal des agriculteurs. « Le gouvernement n’a décidément fait aucune évaluation préalable des impacts de cette réforme. Nos producteurs commencent à recevoir leurs nouveaux comptes de taxes 2017 et ils correspondent, à quelques sous près, aux augmentations que nous avions calculées, a renchérit M. St-Jacques ». Le silence du gouvernement force donc les agriculteurs à opter pour d’autres moyens. La Fédération de l’UPA de la Montérégie comprend la déception de l’industrie récréotouristique, notamment des clubs de motoneiges et de quads, mais rappelle qu’il s’agit d’un réel enjeu pour l’avenir des entreprises agricoles.

Depuis plusieurs mois, l’UPA demande au gouvernement du Québec de suspendre la nouvelle réforme et de créer une table de travail réunissant la Fédération québécoise des municipalités, l’UPA et les ministères concernés afin de trouver des solutions durables au régime fiscal agricole qui est maintenant désuet. Le régime actuel ne répond plus aux nouveaux enjeux agricoles, dont l’augmentation du prix des terres.