Publications
Communiqués
REPRÉSENTER
MOBILISER
SOUTENIR

Les acériculteurs de la Montérégie se réjouissent de l'ajout de 5 millions d'entailles et de la récolte-record de sirop d'érable dans la région

Les producteurs acéricoles de la Montérégie se réjouissent de la décision de la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec permettant l’ajout de 5 millions d’entailles et de la récolte 2016 de sirop d’érable qui a atteint des sommets inégalés avec 9,4 millions de livres en Montérégie. La récolte-record en Montérégie représente une spectaculaire hausse de 30 % de la production par rapport à 2015, où la production atteignait 7,2 millions de livres. Pour les 486 entreprises acéricoles de la Montérégie, cela représente des revenus de 25 millions de dollars.

« Nous sommes très heureux de la décision de la Régie des marchés agricoles, a déclaré Serge Beaulieu, président de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec et président du Syndicat des producteurs acéricoles de la région de Saint-Jean-Valleyfield. Environ 30 % de ces nouvelles entailles seront alloués à de nouvelles entreprises. Le reste sera octroyé à des producteurs qui souhaitent accroître leur production. Les modalités d’application seront connues très prochainement. Quant à la récolte-record, c’est du jamais vu! Les érables ont offert de l’eau en quantité impressionnante pendant une longue période cette année. »

Résultats au Québec

Les résultats de la Montérégie reflètent le portrait de la récolte de l’ensemble de la province en 2016. La production de sirop d’érable au Québec a atteint cette année un sommet exceptionnel avec 148,2 millions de livres produites. Le précédent record datait de 2013 avec 120 millions de livres de sirop d’érable, soit une hausse de 23 %. Rappelons que l’industrie acéricole québécoise ne fait que battre des records depuis les dernières années :

  • augmentation de 29 % des exportations depuis cinq ans, dont un record historique de 92,8 millions de livres en 2015;

  • augmentation des ventes de 75 % depuis 5 ans, dont un record en 2015 avec 103 millions de livres;

  • 148,2 millions de livres produits en 2016, un record de production sans précédent.


Les acheteurs de sirop d’érable ne cessent de développer les marchés internationaux si on se fie à la hausse de leurs achats de sirop d’érable québécois. Il faut savoir que plus de 80 % du sirop d’érable produit au Québec est exporté, et ce, dans plus de 53 pays. L’industrie acéricole québécoise contribue grandement à l’économie du Québec et du Canada de par son dynamisme, son innovation et sa vision.

Régie des marchés agricoles

Le Québec compte présentement 7 300 entreprises acéricoles avec 42,7 millions d’entailles en production. En mars dernier, la Fédération des producteurs acéricoles du Québec (FPAQ) a été entendue devant la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec afin d’obtenir cinq millions d’entailles supplémentaires qui permettraient des investissements additionnels de l’ordre de 100 millions de dollars dans les érablières, en plus d’assurer au Québec son statut de leader mondial acéricole. En pleine croissance, le secteur acéricole fait vivre 13 500 producteurs acéricoles, génère 10 000 emplois et contribue à la vitalité de nos régions.

Les acériculteurs québécois sont plus unis que jamais. Le taux de satisfaction des producteurs acéricoles envers leur fédération est passé de 75 % à 82 % en un an. Ce taux grimpe à 92 % pour les producteurs qui assistent aux différentes rencontres de leur syndicat régional.  « Les producteurs sont heureux, les équipementiers prospèrent et nos relations avec les acheteurs n’ont jamais été aussi bonnes. À cet effet, ses acteurs réussissent très bien à faire croître l’industrie acéricole et à assurer son leadership depuis de nombreuses années », a conclu M. Beaulieu.

Sensibilisation politique

Ces derniers mois, les deux syndicats acéricoles de la Montérégie ont également rencontré les élus provinciaux, régionaux et municipaux afin de les sensibiliser à l’importance, au dynamisme et à la santé de l’industrie acéricole québécoise. « Notre industrie est prospère et je pense qu’elle est bénéfique pour toutes les régions du Québec, a mentionné David Hall, président du Syndicat des producteurs acéricoles de la région de Saint-Hyacinthe. Les élus municipaux croient au potentiel de notre secteur d’activité. » Les résultats de cette campagne de sensibilisation ont été éloquents. Pas moins de 21 municipalités de la Montérégie ont adopté des résolutions appuyant les revendications de la FPAQ, en plus de la MRC du Haut-Saint-Laurent, une terre fertile pour la production de sirop d’érable dans l’ouest de la Montérégie. Les administrateurs ont aussi rencontré les députés de la Montérégie issus de toutes les formations politiques québécoises depuis le mois de mars.


Pièces jointes

Communiqué