Publications
Communiqués
REPRÉSENTER
MOBILISER
SOUTENIR

Des agriculteurs de la Montérégie lancent une pétition afin d'avoir accès à des programmes de sécurité du revenu adaptés

Réunis en conférence de presse aujourd’hui à Saint-Hyacinthe, plusieurs producteurs agricoles de la Montérégie ont annoncé le lancement d’une pétition afin d’avoir accès à des programmes de sécurité du revenu adaptés à leurs besoins.

« À l’heure actuelle, la Financière agricole du Québec demande à des groupes d’agriculteurs de faire un choix définitif d’ici le 1er juillet entre les programmes d’ASRA et les programmes d’AGRI-Québec, a mentionné Alain Laflamme, éleveur de porcs de Saint-Simon et instigateur de la pétition avec une vingtaine d’autres producteurs. Or, cela signifie pour certains d’entre eux qu’ils n’auront plus accès à un programme de sécurité du revenu ou recevront peu ou pas de compensation. Pour nous, la pétition est un moyen de signifier au gouvernement que nous voulons du changement. »

Pour M. Laflamme, il faut plutôt stimuler les investissements sur les entreprises agricoles pour que cela entraîne une hausse de la production et de la productivité. « Il est essentiel que le gouvernement mette en place un programme d’appui au développement des entreprises agricoles et non tenter de les étouffer, a expliqué M. Laflamme. Le gouvernement doit absolument arrêter d’hésiter ou de marchander avec les programmes de sécurité du revenu. » Les producteurs réclament donc la mise en place de nouveaux programmes ou, à tout le moins, transformer les programmes actuels, afin d’assurer le développement des entreprises agricoles. 

« La fédération régionale a appuyé dès le départ ces producteurs dans leur démarche, a fait valoir Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie. Nous voulons des entreprises rentables, capables de contribuer encore plus à l’économie du Québec. Rappelons qu’en Montérégie, on retrouve 25 % des producteurs agricoles du Québec et que l’agriculture montérégienne génère 30 % des recettes agricoles du Québec qui s’élevaient à 8 milliards $ en 2014 (MAPAQ). »

La pétition est disponible sur le site Internet de la Fédération de l’UPA de la Montérégie, sur la page Facebook de la fédération, dans les COOP et sera distribuée dans la revue syndicale de l’Union, le L’U.

Lors de la conférence de presse, plusieurs producteurs agricoles du Centre-du-Québec, de Lanaudière, de l’Estrie et de Chaudière-Appalaches étaient présents, de même que Marcel Groleau, président général de l’Union des producteurs agricoles, des représentants de Desjardins, du CIAQ (Centre d’insémination artificielle du Québec) et de la COOP fédérée.

 


Pièces jointes

Communiqué