Dossiers & projets
Projets de bassins versants
REPRÉSENTER
MOBILISER
SOUTENIR

Projet collectif agricole de la rivière Pot-au-Beurre

MISE EN CONTEXTE

 

La baie Lavallière

  • L’Archipel du lac Saint-Pierre, dont fait partie la baie Lavallière, a été consacré Réserve mondiale de biosphère de l’UNESCO en 2000;
  • Superficie de la baie : 1 000 ha;
  • Marais acquis par le MRNF en 1977;
  • Aménagement du barrage en collaboration avec Canard Illimités en 1988;
  • Végétation submergée trop abondante;
  • Prolifération fréquente d’algues filamenteuses et eutrophisation sévère;
  • Accumulation excessive de sédiments (jusqu’à 2 cm/an).


​​​Pourquoi un projet?
 

Le bassin versant de la rivière Pot-au-Beurre touche 134 agriculteurs dont les terres se situent dans les municipalités de Sorel-Tracy, Sainte-Victoire-de-Sorel, Sainte-Anne-de-Sorel, Saint-Robert, Saint-Aimé, Saint-Louis, Yamaska et Saint-Ours. La rivière est composée de plus de 300 km de cours d’eau et couvre plus de 19 000 ha. Cependant, des études ont noté une eau de mauvaise qualité, un taux de sédimentation élevé ainsi qu’une érosion sévère des sols et des berges. La situation est préoccupante et interpelle les acteurs de tous les milieux : municipal, agricole, faunique et environnemental. C’est pourquoi, la Fédération de l’UPA de la Montérégie amorce un projet collectif visant à assurer la cohabitation des usages agricoles et fauniques. La première phase du projet a été financée en vertu du programme Prime-Vert conformément à l’accord Canada-Québec Cultivons l’avenir 2. À terme, le projet vise à :

  • Améliorer la gestion et la qualité de l’eau;
  • Réduire les problèmes d’érosion et de sédimentation;
  • Encourager l’adoption de pratiques agroenvironnementales;
  • Valoriser les biens et services écologiques rendus par l’agriculture.

PHASE I


Étapes de réalisation

  1. Caractérisation :
    • géologie, sols, biodiversité, entretien des cours d’eau
    • réalisation du Plan d’accompagnement agroenvironnemental (PAA) de 75 % des entreprises agricoles
  2. Diagnostic : analyse des données et validation des problématiques;
  3. Plan d’action : identification des actions à réaliser en collaboration avec les producteurs agricoles et les intervenants du territoire.

Résultats

La mobilisation sans précédent (en moins de 10 mois) a permis de rejoindre plus de 100 producteurs agricoles sur la liste initiale composée de 142 agriculteurs. Ainsi, l’objectif de réalisation de PAA fixé à 75 % au terme de la phase 1 a été dépassé et s’élève à 78 %. Les PAA permettent d’avoir un portrait agroenvironnemental actuel et de confirmer l’engagement de la vaste majorité des producteurs du bassin versant.

La caractérisation du bassin à travers l’identification des marques d’érosion (orthophotos avril 2014) et la modélisation RUSLE-CAN ont permis de cibler les zones fragiles, mais également des parcelles bien spécifiques. La phase II permettrait de valider sur le terrain la cause de ces marques et de favoriser la mise en place de solutions concrètes.

 

PHASE II

 

La phase II du projet collectif agricole de la rivière Pot-au-Beurre se poursuit sur deux ans (2017-2019)

La Fédération de l’UPA de la Montérégie est fière d’annoncer que son projet collectif agricole de la rivière Pot-au-Beurre se concrétise enfin grâce à une aide financière de 140 000 $ sur deux ans du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) en vertu du sous-volet 3.2 du programme Prime-Vert 2013-2018. Ce projet collectif agricole permettra aux agriculteurs du bassin versant de la rivière Pot-au-Beurre d’adopter des pratiques agroenvironnementales durables afin d’améliorer la qualité de l’eau et de favoriser la cohabitation des usages agricoles et fauniques.

 

Des approches individuelles et collectives seront mise en place, et ce en étroite collaboration avec les clubs-conseils présents sur le territoire ainsi qu’avec les intervenants du milieu agricole, municipal et environnemental. La Fédération de l’UPA de la Montérégie jouera un rôle de catalyseur pour stimuler le cheminement des producteurs du bassin versant. Les aides financières du MAPAQ en agroenvironnement pour une exploitation agricole s’élève à 90 % des dépenses admissibles dans le cadre du  projet collectif. Voir le communiqué de presse ci-joint pour plus de détails.

 

Étapes de réalisation

  1. Informer, sensibiliser et rencontrer les producteurs agricoles selon une approche individuelle et collective dans l’adoption de partiques agroenvironnementales;
  2. Collaborer et contribuer, avec les partenaires du milieu, à faciliter l’adoption des pratiques en favorisant l’engagement des producteurs et l’adhésion à la vision du projet;
  3. Mettre en place des activités d’information et de démonstration aux champs adaptés aux besoins et à la réalité du bassin versant de la rivière Pot-au-Beurre.

Un réseau qui se mobilise
La Fédération de l’UPA de la Montérégie travaille en concertation avec les intervenants locaux. Ainsi, les connaissances et compétences des différents groupes seront mises à profit pour réaliser ce projet collectif. La MRC Pierre-De Saurel, les représentants municipaux et les agronomes présents sur le territoire participeront activement aux rencontres et aux réflexions sur le plan d’action. Le MAPAQ ainsi que certains spécialistes seront également mis à profit pour aider à déterminer l’efficacité des aménagements proposés.

 

Quelques données sur le bassin versant

  • Près de 65 % du territoire est cultivé;
  • Les grandes cultures représentent près de 80 % des superficies cultivées alors que les fourrages et pâturages représentent moins de 20 %;
  • Topographie très plane;
  • 300 km de cours d’eau en zone agricole;
  • Les travaux de dragage et de linéarisation réalisés sur plusieurs tronçons depuis 1938 ont encore aujourd’hui un impact sur la dynamique d’écoulement de l’eau.


Pour plus d’information

Yasmina Larbi-Youcef, agr. M. Env. Coordonnatrice du projet de bassin versant de la rivière Pot-au-Beurre
450 774-9154, poste 5270

ylarbiyoucef@upa.qc.ca

Pour la réalisation de votre PAA, vous pouvez faire appel à votre agronome ou vous référer à la liste des dispensateurs reconnus par le réseau Agriconseils de la Montérégie-Est.

 

Partenaires