Publications
Communiqués
REPRÉSENTER
MOBILISER
SOUTENIR

Pôle logistique dans Vaudreuil-Soulanges: la fédération refuse de sacrifier les terres agricoles

« Le développement économique dans la région de Vaudreuil-Soulanges ne doit pas sacrifier des terres agricoles, a clairement exprimé Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie. Nous nous opposerons fermement à tout projet illogique qui amputerait ne serait-ce qu’une mince parcelle de nos terres agricoles.» Bien que la stratégie maritime annoncée par le gouvernement de Philippe Couillard prêche pour le respect de la zone verte, il en va tout autrement de certaines allégations de la MRC qui faisait récemment planer le doute sur de possibles expropriations de terres agricoles dans le secteur de Vaudreuil-Soulanges.

« C’est un non-sens, a fait valoir M. St-Jacques. L’espace disponible en zone blanche serait suffisant pour qu’on y déploie un pôle logistique sans toucher aux terres agricoles. Sur le territoire de la MRC, on trouve 23 parcs industriels ayant des superficies disponibles et un autre terrain de 312 hectares qui appartient au Canadien Pacifique et que la Commission de protection du territoire agricole a déjà autorisé à d’autres fins que l’agriculture. » M. St-Jacques estime que la MRC fait fausse route en voulant développer un pôle logistique qui ferait fi de l’importance de l’agriculture dans la région.

Selon les données tirées du recensement agricole de 2011 dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges, les revenus agricoles générés par les 471 fermes du territoire ont atteint 146 337 156 M$ pour l’année 2010. Le capital agricole de la région se situait à près de 900 M$ en 2011. « On ne peut rejeter des chiffres d’une telle ampleur du revers de la main, a ajouté M. St-Jacques. Il est clair que l’agriculture de la région de Vaudreuil-Soulanges contribue à l’essor économique du Québec. La MRC ne doit surtout pas faire la sourde d’oreille et y allant d’intentions complètement contradictoires avec la réalité de son propre territoire. »

Rappelons que la MRC de Vaudreuil-Soulanges est en partie située sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Dans son plan de développement de la zone agricole, la CMM prévoit une augmentation de 6 % de la superficie globale des terres cultivées à l’échelle métropolitaine. «Nous sommes favorables au développement économique de nos régions, mais le territoire agricole demeure une richesse qu’il faut protéger», a conclu le président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.


Pièces jointes

Communiqué