Publications
Communiqués
REPRÉSENTER
MOBILISER
SOUTENIR

Circulation de la machinerie agricole sur la voie publique: un appel au partage de la route

Avec le retour du beau temps, les travaux intenses dans les champs agricoles ont commencé. Pour les automobilistes, cela veut dire de réapprendre à partager la route avec la machinerie agricole. Il existe bel et bien des risques inhérents à la circulation de ces véhicules, comme le témoigne les 1 402 victimes d’accidents de la route impliquant une machine agricole de 2000 à 2011[i] au Québec. 

« Au cours des prochaines semaines, nous invitons les automobilistes à être particulièrement prudents sur les routes de la région du Haut-Saint-Laurent, souligne Michel Hébert, président du Syndicat de l’UPA du Haut-Saint-Laurent. Les machineries doivent parfois emprunter les routes publiques pour se rendre aux champs. Pour nous en milieu agricole, ce sont nos outils de travail et notre principal gagne-pain. »

M. Hébert invite également les producteurs à être visibles le jour comme la nuit afin d’assurer la sécurité de leurs déplacements. Pour aider à la fluidité de la circulation, il suggère aux producteurs de ne pas circuler aux heures de pointe afin d’éviter que de longues files de véhicules se forment derrière les équipements agricoles.

Rappelons que les agriculteurs sont dans l’obligation de respecter le Code de la sécurité routière, lequel inclut divers éléments de visibilité. La machinerie agricole a le droit de circuler sur les routes, mais il leur est interdit de circuler dans l’accotement. Il devient donc encore plus important pour les automobilistes d’agir avec prudence et d’être patients.

Afin de sensibiliser la population à la machinerie agricole sur la voie publique, le Syndicat de l’UPA du Haut-Saint-Laurent a d’ailleurs mis sur pied un projet de panneaux de signalisation pour la chaussée glissante. Les producteurs peuvent ainsi en acheter à moindre coût et les placer le long des routes non numérotées lors des périodes de travaux aux champs. Cette initiative leur a d’ailleurs valu un prix Bon coup au gala des Agristars 2014 de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.  

 

 

 

[i] Statistiques de la Société de l’assurance automobile du Québec. Parmi les 1402 victimes, il y a eu 72 décès, 173 blessés graves et 1 157 blessés légers.