Publications
Communiqués
REPRÉSENTER
MOBILISER
SOUTENIR

Les candidats à l'élection provinciale de la Montérégie débattront des enjeux de l'agriculture

La Fédération de l’UPA de la Montérégie invite tous les producteurs agricoles de son territoire à assister au débat politique qu’elle organise avec plusieurs candidats à l’élection provinciale, le lundi 31 mars prochain à l’Hôtel Relais Gouverneur de Saint-Jean-sur-Richelieu, dès 13 h 30. Environ une douzaine de candidats débattront des enjeux de l’agriculture en Montérégie, une région qui regroupe pas moins de 25 % des producteurs agricoles et qui génère 30 % des recettes agricoles du Québec.

 

« Pour nous, ce débat représente un moment important où les partis devront nous donner l’heure juste sur les grands dossiers de l’heure et sur les intentions de leur formation politique au regard des problématiques importantes en agriculture, a laissé savoir Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie. L’agriculture est confrontée à plusieurs défis dans notre région, tels que le développement de l’autoroute 30, la gestion des cours d’eau, l’avenir de l’agriculture dans les Îles-de-Boucherville et la problématique entourant la baie Lavallière. Ce ne sont là que quelques-uns des dossiers que nous aborderons lors de ce débat public. » Selon la formule adoptée pour ce débat, les candidats devront, tour à tour, répondre aux questions de la fédération. Les agriculteurs présents pourront aussi poser leurs questions aux candidats à la toute fin du débat.

 

Prévue d’une durée de deux heures, le débat regroupera des candidats des quatre principales formations politiques, soit le parti Québécois, le parti Libéral, la Coalition avenir Québec et Québec solidaire. Déjà, les candidats suivants ont confirmé leur présence : Louise Arpin, candidate libérale dans Saint-Hyacinthe, Marie Bouillé, candidate péquiste dans Iberville, Chantal Soucy, candidate caquiste dans Saint-Hyacinthe, et Lyse Lemieux, candidate libérale dans Beauharnois. D’autres candidats s’ajouteront.                                 


Pièces jointes

Communiqué