Dossiers & projets
Environnement
REPRÉSENTER
MOBILISER
SOUTENIR

Survol des basses-terres du Saint-Laurent en hélicoptère : décompte des couples de sauvagine

Chaque printemps, au cours des deux dernières semaines d’avril environ, une équipe du Service canadien de la faune d’Environnement et Changement climatique Canada parcourt l’ensemble des basses-terres du Saint-Laurent pour y faire le décompte des couples de sauvagine (canards et oies). À bord d’un hélicoptère de couleur verte, l’équipe survole à basse altitude tous les plans d’eau susceptibles d’abriter des canards (p. ex. rigoles, étangs de ferme, ruisseaux, lacs et rivières) dans 144 parcelles de 2 km². Le pilote veille à éviter de survoler les bâtiments et les élevages d’animaux sensibles au bruit (p. ex. visons, émeus) et tente de minimiser le dérangement des animaux de ferme. Le survol d’une parcelle prend environ 5 à 10 minutes. Les observateurs à bord identifient alors toutes les espèces de canards présentes et les comptent. Parmi les espèces de sauvagine les plus abondantes dans les basses-terres du Saint-Laurent, on trouve le Canard colvert, dont le mâle arbore une belle tête vert métallique, le Canard noir et le Canard branchu. De retour dans les bureaux de Québec, l’équipe compile les données qui servent à dresser le portrait de l’abondance, de la répartition et de la tendance des populations de sauvagine du Québec.