Événements
Initiatives syndicales
REPRÉSENTER
MOBILISER
SOUTENIR

12 jeunes survoleront les terres agricoles de nos producteurs

Dans le cadre de l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, les syndicats de l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Haut-Richelieu, de Rouville et des Jardins-de-Napierville s’unissent pour montrer la diversité de l’agriculture régionale à des jeunes. Ainsi, le mardi 13 août prochain, tôt en matinée, douze élèves de l’école Marie-Rivier de Saint-Jean-sur-Richelieu auront la chance de survoler la région johannaise à bord de montgolfières accompagnés de producteurs qui leur parleront de leur passion du métier et de leur travail quotidien à la ferme.

 

« L’International de montgolfières, qui fait la fierté de la population locale et régionale, est en grande partie réalisé en partenariat avec les producteurs agricoles environnants qui permettent aux montgolfières d’atterrir sur leurs champs durant les 10 jours de l’événement », mentionne Vincent Derome, producteur et coordonnateur du comité organisateur pour les 3 syndicats locaux.

 

Depuis plusieurs années maintenant, les syndicats de la région s’impliquent dans ce projet pour faire découvrir la réalité agricole de leur coin de pays. Cette activité permettra aux jeunes et à leurs parents d’en savoir un peu plus sur les différentes productions environnantes. À la suite de l’envolée, les participants, agriculteurs, pilotes et équipes de poursuite prendront part à un déjeuner champêtre sur la ferme de monsieur Michel Marchand, à Marieville. 

 

L’apport économique du milieu agricole n’est pas négligeable en Montérégie. Cette grande région  compte en tout 15 MRC et a généré, selon le MAPAQ, des revenus agricoles de 2,3 milliards de dollars en 2011, soit 32 % du Québec, lui permettant ainsi d’afficher fièrement son titre de garde-manger du Québec.

 

Les trois secteurs couverts par les syndicats de l’UPA participant à l’activité des montgolfières génèrent à eux seuls le tiers des revenus agricoles de la Montérégie, en l’occurrence plus de 930 millions de dollars en 2011 selon le MAPAQ, symbolisant ainsi la force économique de ce territoire. Ces syndicats représentent un bassin de près de 1 800 fermes et plus de 2 800 agriculteurs.